mardi 11 septembre 2018

Le chardon des marais

Les insectes et les papillons aiment bien le chardon des marais ou cirse.
Dépassant les autres plantes du marais par sa hauteur, il représente une piste d'atterrissage idéale, mais à voir butiner l'abeille ci-dessous, les fleurs doivent représenter un autre attrait que stratégique.




























Si les yeux de la mouche à damier n'étaient pas de cette couleur, l'auriez vous remarquée?
Le charançon( Larinus carlinae) est plus visible.


































lundi 3 septembre 2018

Des ailes XXL


Une chrysope sur la première photo et pour la seconde, je dirais sans l'affirmer un fourmilion, je l'ai trouvé à l'entrée de ma serre. Si j'ai regroupé ces deux clichés c'est par rapport à la taille de leurs ailes, si grandes qu'elles vont au delà de leurs corps.

Sauterelles



A identifier ou à oublier ?


Impossible de mettre un nom sur cet insecte, les coléoptères histéridés comme les nicrophorus semblent m'emmener sur une mauvaise piste, idem pour ce gros nid blanc, était-ce celui de cet insecte mystérieux ou le visitait-il tout simplement, parfois il vaudrait mieux ne pas déclencher la photo ou au moins saisir plus de détails.

vendredi 31 août 2018

Des scarabées





 Cétoines grises, cétoines dorées et hannetons des jardins sont tous des scarabées, ils se nourrissent de pollen et de plantes.


Des bourdons



Lys martagon visité par les fourmis


Des fourmis sur mes pivoines






Des cercopes sanguins

Nombreux et visible au printemps, parce que la végétation est encore faible et que ses couleurs sont vives,le cercope sanguin, cercope rouge sang ou cercopis vulnerata .
Pour se nourrir, il aspire la sève des plantes.
A savoir que sa larve se tient sous terre, et se recouvre d'écume.

Clairon des abeilles cherche "raiponce"


mercredi 29 août 2018

La tipule des prairies


J'évoquais les longues pattes du grand bombyle, mais la tipule n'a rien à lui envier.
Souvent, elle est appelée "cousin" et fait penser à un moustique géant, mais au moins, elle, elle ne pique pas.



Le grand bombyle

Il fait du bruit, mais il n'est pas méchant, le grand bombyle ressemble à un petit nounours tant il est velu. On le voit beaucoup au printemps, butinant les fleurs en vol stationnaire à la mode des colibris ou des moro-sphinx. Il a des pattes aussi démesurées que sa trompe.